“Design Café : Un café éphemère autour de dix créateurs”, Le Bon Marché, Paris. (group exhibition)
18 janvier – 16 février 2002

Interview – portrait des designers
Réponses : Koray Ozgen

Pourquoi avoir choisi cet objet ? (plateau TIPSY)
Suite à une histoire personnelle basée sur une tradition locale et sur une utilité simple et globale. Quand j’étais enfant, j’étais fasciné par les vendeurs de thé dans les ruelles d’Istanbul. Ils portaient avec superbe les verres sur des plateaux pendulaires sans en renverser aucun. Je croyais d’abord que c’était la preuve d’un talent particulier, puis j’ai compris que l’effet pendulaire était aussi obtenu grâce à la rigidité des poignées du plateau “ASKI”. Depuis, j’ai cherché à réinterpréter cet objet typique afin de le rendre accessible et pratique pour le vendeur de thé mais aussi pour un usage large et quotidien grâce à l’adjonction de poignées flexibles et détachables.

Votre définition du design
Un processus de conception pour questionner la vie, un aller-retour entre subjectivité et objectivité.

Si vous deviez utiliser autre chose que des mots pour vous décrire
Un objet.

Si vous n’aviez pas fait ce que vous faites qu’auriez vous aimez faire ?
Agent double.

Une rencontre déterminante
Celui que j’étais quand je débarque en France, il y a dix ans

De quel objet, création déjà existant auriez-vous aimé être le créateur ?
Le Pacol.

Si vous ne deviez garder qu’un seul objet, lequel serait-ce ?
Un outil pour (télé) communiquer.

Le comble du mauvais goût?
Un mauvais goût qui devient bon goût.

“C’est véritablement utile puisque c’est joli” Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.
Qu’en pensez-vous ?

Et vraiment joli parce que c’est utile.

Dans 20 ans vous êtes?
Une personne avec autant de mémoire que de rêves.